Les infos / Communiqués de presse / Soutien de la CCIJP à T. Dandois et V. Bourrat, journalistes détenus en Papouasie Occidentale, (04/09/14)

Soutien de la CCIJP à T. Dandois et V. Bourrat, journalistes détenus en Papouasie Occidentale, (04/09/14)

 

M. JOKO WIDODO

PRESIDENT OF THE REPUBLIC OF INDONESIA

MINISTRY OF STATE SECRETARIAT OF THE REPUBLIC OF INDONESIA

 

 

Paris, le 4 septembre 2014,

 

Monsieur le Président de la République,

 

 

Deux journalistes français, Thomas Dandois et Valentine Bourrat, sont détenus par vos autorités depuis le 6 août dernier alors qu’ils réalisaient un reportage pour le compte de la chaîne franco-allemande Arte dans le pays que vous avez l’insigne honneur de présider, l’Indonésie.

 

Depuis 80 ans, conformément au code du travail français, la Commission de la carte des journalistes professionnels délivre la carte de presse aux personnes qui ont pour activité principale, régulière et rétribuée, l’exercice de la profession de journaliste, qui doit dès lors constituer l’essentiel de leurs revenus.

La Commission est composée paritairement de représentants de journalistes et de représentants d’employeurs toutes formes de médias confondues, chargés de vérifier que leurs pairs remplissent bien les conditions légales pour se voir attribuer cette carte qui constitue une reconnaissance de la réalité de leur activité professionnelle.

La Commission apporte le plus grand soin à l’instruction des demandes de carte et sollicite, autant qu’elle le juge nécessaire, des explications et pièces complémentaires avant de la délivrer.

 

Vous avez été informé que Thomas Dandois et Valentine Bourrat ont reçu de la Commission la carte de journaliste professionnel. Le fait qu’ils en soient détenteurs atteste en soi qu’ils sont journalistes professionnels. C’est précisément cette mission qu’ils accomplissaient pour les besoins d’une chaine de télévision franco-allemande lorsqu’ils ont été arrêtés.

 

Par le présent courrier, la Commission tient à le réaffirmer auprès de vous et déclare leur apporter son soutien confraternel.

 

Elle vous demande solennellement que Thomas Dandois et Valentine Bourrat, arrêtés alors qu’ils accomplissaient leurs missions, soient libérés au plus vite.

 

Au nom de la Commission, je vous prie de recevoir, monsieur le Président, l’assurance de ma parfaite considération.

 

 

 

                                                                 Bénédicte WAUTELET

                                                                 Présidente